Chapitre 2 – Caractéristiques du cocker anglais

CHAPITRE 2

 

CARACTÉRISTIQUES DU COCKER ANGLAIS

 

Elles sont définies dans un texte, le « standard », qui édicte les éléments permettant de caractériser l’aspect général : le tem­pérament; les formes de la tête, du crâne, des yeux, de l’avant et de l’arrière-main, les allures, les mouvements, les poids, les tailles, les couleurs et les défauts.

L’Angleterre, en 1901, a édi­té le premier standard, puisque le cocker spaniel est considéré comme sujet britannique.

La première traduction est publiée en France en 1904.

Aujourd’hui c’est le standard traduit par le professeur Raymond Triquet, et publié par la Fédération cynologique internationale le 24 juin 1987, qui fait foi.

Standard

Aspect général : chien de chasse gai et vigoureux, harmonieux et compact. La distance du garrot à la naissance de la queue doit être approximativement égale à la hauteur au garrot.

Particularités : naturel gai, avec la queue qui remue constamment. Le crâne est bien développé, nettement ciselé, ni trop fin, ni trop lourd. Les zygomatiques ne sont pas proéminents. Le nez est suffisamment large pour permettre la finesse du flair.

Yeux : les yeux remplissent bien les orbites mais ne sont pas saillants. Ils sont bruns ou brun foncé. Ils ne sont jamais clairs, mais chez les chiens marron, marron rouanné et marron et blanc, les yeux sont noisette sombre pour s’harmoniser avec la robe. Ils expriment l’intelligence et la douceur tout en ayant un air bien éveillé, vif et gai. Les paupières en épousent bien la forme.

Oreilles : les oreilles sont en forme de lobe, attachées bas, au niveau des yeux. Le cuir est fin et peut atteindre l’extrémité de la truffe. Les oreilles portent de belles franges de poils longs, droits et soyeux.

Mâchoires : les mâchoires sont fortes et offrent un articulé parfait, régulier et complet en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb des mâchoires.

Cou : de longueur modérée et musclée, l’encolure est élé­gamment attachée à des épaules fines et obliques. Elle est exemp­te de fanon.

Avant-main : les épaules sont obliques et fines. Les membres ont une bonne ossature. Ils sont droits et suffisamment courts pour donner une puissance concentrée, mais pas au point de nuire aux efforts intenses que l’on attend de ce magnifique petit chien de chasse.

Corps : fort et compact. La poitrine est bien développée et la région sternale bien descendue, ni trop large, ni trop étroite dans sa partie antérieure. Les côtes sont bien cintrées. Le rein est court et large. Il présente une ligne supérieure ferme et droite allant en pente douce : de la fin du rein à l’attache de la queue.

Arrière-main : large, bien arrondi et très musclé. Les membres ont une bonne ossature. Le grasset est bien angulé. Les canons métatarsiens sont courts pour donner beaucoup d’impulsion.

Pieds : les pieds sont fermes, avec des coussinets épais. Ils sont en  » pieds de chat ».

Queue : le fouet est attaché légèrement plus

La suite sur www.AudioTexteVideo.com