Chapitre 6 – Concours et règlements

CHAPITRE 6

 

CONCOURS ET RÈGLEMENTS

 

N’ayez pas de crainte, personne, pas même le plus grand champion du monde et des environs, n’obtient jamais une obéis­sance absolument parfaite.

Il suffit que le chien découvre le gibier, le marque et le rapporte, pour qu’il obtienne des résultats honorables. A vrai dire, selon l’ancien dicton,  » bon chien chasse de race ». Si effectivement votre chien chasse de lui-même, il est consi­déré à la fois par vous, par vos amis, et aussi par les organisations cynophiles comme un bon chien, le pointu de l’obéissance ne ser­vant qu’à départager les ex-æquo.

Au début vous vous limiterez au test d’aptitude naturelle, le fameux TAN, auquel vous avez le droit d’engager le chien à partir de dix mois, mais pour lequel il n’y a pas de limite d’âge.

En général, le TAN s’effectue sur caille. Il est demandé au chien de retrouver celle-ci, de la prendre en gueule, de ne pas avoir peur du coup de feu et de la rapporter à son maître, si possible dans la position assise.

Le jugement est assuré par un juge qualifié de field trial, un stagiaire ou un élève juge, qui note les huit points suivants :

*allure générale en laisse et en liberté, sur 4 points ;

*style, contact naturel avec le conducteur, sur 5 points ;

*comportement vis-à-vis du juge (agressivité éliminatoire), sur 2 points ;

*attitude au coup de feu (la peur du coup de feu est éliminatoire), sur 2 points :

*qualité de chasseur et de nez, en présence d’une piste, et spontanéité à faire lever le gibier, sur 6 points :

*tempérament broussailleur (sauf pour le cocker américain), sur 4 points ;

*rapport (prendre au minimum le gibier en gueule), sur 5 points :

*impression d’ensemble, sur 2 points ;

*total sur 30 points.

Un minimum de seize points est nécessaire pour obtenir le TAN.

Le TAN

Le cocker bénéficie, comme la plupart des races gérées par la Société centrale canine, d’un TAN ou test d’aptitude naturelle, qui permet essentiellement d’éva­luer le caractère de l’animal.

Allure générale : le chien en liberté devra courir, être actif, gai et curieux, sur 5 points.

Contact avec son maître : le chien devra obéir et avoir du rap­pel, sur 3 points.

Coup de feu : la peur du coup de feu est éliminatoire, sur 3 points.

Recherche du gibier : réaction et qualités de nez, sur 4 points. Prédisposition au rapport: le refus de

La suite sur www.AudioTexteVideo.com